Analyse Magic 2013 : troisième partie : le noir

MAGIC
Mots-Clefs : magic (67) , analyse (13) , 2013 (8) , noir (1)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

:mnoir: :mnoir: :mnoir: Le Noir :mnoir: :mnoir: :mnoir:

 

Construit : Même joué tour 4, cet enchantement a un impact trop faible sur la partie pour espérer être intégré à des jeux de tournoi.

Note : 1/10

Limité : Un haut de curve envisageable dans un jeu très agressif, cet enchantement est surtout intéressant en miroir d’aggro mais devrait rester dans les réserves la plupart du temps.

Note : 3/10

 

Construit : Est-ce qu’un Chasseur aveugle sans la hantise est jouable ? A priori ce sera un peu juste.

Note : 2/10

Limité : 2/2 vol pour 4, ça n’a rien de transcendant, mais le drain de 2 points de vie n’est pas négligeable. Une bonne commune dans aggro comme dans contrôle.

Note : 7/10

 

Construit : Avoir la possibilité de sacrifier une créature à tout moment est un effet qui est régulièrement recherché en construit. L’interaction avec Rampeur des tombes et Artiste de sang en fait une créature crédible pour un jeu Zombies/Vampires.

Note : 6/10

Limité : Une créature assez moyenne dans la mesure où sacrifier une créature est loin d’être un coup anodin. Ce vampire complète malgré tout convenablement les jeux agressifs et peut-être un moyen de « contrer » un Volte-face.

Note : 5/10

 

Construit : A l’époque d’Âpre fleur ça aurait été très fort. Aujourd’hui ça ne semble pas être exceptionnel mais c’est une carte de réserve intéressante contre les aggro avec de nombreuses créatures avec peu d’endurance (certaines tribus comme les elfes ou les gobelins pourraient souffrir de sa présence).

Note : 4/10

Limité : Un bon moyen de fausser les calculs dans une phase de combat ou de se débarrasser de bêtes très pénibles comme Chevalier de la gloire.

Note : 7/10

 

Construit : Poids mort et Fatale glissade sont de bien meilleures options.

Note : 1/10

Limité : Un anti-bête très intéressant pour les jeux aggro puisqu’il permet de gérer les bêtes de début de partie et les bloqueurs, ça se pick très haut.

Note : 8/10

 

Construit : Une aura doit généralement être bien plus forte que ça pour avoir une chance en construit.

Note : 1/10

Limité : Une carte moyenne, réservée aux jeux les plus agressifs. Elle est surtout intéressante si elle est couplée à de l’évasion*. Âme tourmentée et Faucon de nuit vampire sont certainement les meilleures cibles qu’offre le noir.

Note : 4/10

 

Construit : Un tuteur* extrêmement lent, il trouvera sa place en un ou deux exemplaires dans les jeux les plus contrôles si la vitesse du format le permet.

Note : 4/10

Limité : Il faut vraiment avoir de gros spoilers à aller chercher pour que cette carte soit vraiment intéressante en draft. En scellé, on a généralement plus de temps et ce type de carte peut-être un bon game breaker.

Note : 3/10

 

Construit : Une créature qui fait du card advantage grâce à une capacité d’arrivée en jeu. Elle a le profil type des bêtes qui sont jouées en construit et devrait trouver sa place dans quelques jeux, peut-être même jusqu’en moderne.

Note : 7/10

Limité : Le Card Advantage est très important en limité et le gain de points de vie n’est pas négligeable. Si on parvient à sacrifier une créature boostée via l’exaltation, on peut tirer énormément d’une petite créature.

Note : 8/10

 

Construit : Je n’ai pas le souvenir que ça ait été joué en construit. Il est toujours plus intéressant de jouer une bête qu’un défouissage.

Note : 1/10

Limité : Généralement, il est plus intéressant de jouer une créature. Si votre jeux contient plusieurs créatures particulièrement forte, ça devient une option intéressante et si vous avez du mal à finir votre jeu. C’est une 23e carte acceptable.

Note : 4/10

 

Construit : Une carte qui a fait ses preuves a de nombreuses reprises, même si elle est généralement meilleure en réserve que main deck. Elle sera jouée dans les jeux contrôle du standard à coup sûr.

Note : 9/10

Limité : Un moyen de gérer certains sorts pénibles comme les arpenteurs. C’est de préférence à laisser en réserve et à ne rentrer que contre certains jeux contrôle.

Note : 3/10

 

Construit : Il coûte au moins un mana de trop pour être jouable en construit.

Note : 0/10

Limité : Il sera d’autant plus fort que votre jeu sera rempli de créatures avec l’exaltation. Il sera de toute façon régulièrement 3/3 célérité pour 4, ce qui n’est déjà pas trop mal.

Note : 6/10

 

Construit : Il a une bonne tête pour rejoindre directement vos boîtes-à-chaussure-rangement-pour-cartes.

Note : 0/10

Limité : Mine de rien, il est difficile de bloquer correctement une 1/3 dans les premiers tours. Ses deux capacités seront utiles en milieu et fin de partie. A ne pas sous-estimer.

Note : 7/10

 

Construit : C’est beaucoup trop cher pour ce que ça fait.

Note : 0/10

Limité : Un anti-bête un peu lent et pas très efficace puisqu’il ne gère pas les grosses bêtes, de plus c’est un rituel. Ca ne sera vraiment intéressant que pour les jeux contrôle pour qui les 3 points de vie gagnés ont leur importance.

Note : 7/10

 

Construit : Une bête très loin du standing de celles qui sont jouées aujourd’hui.

Note : 0/10

Limité : Une créature qui tient bien le sol dans un jeu contrôle. Sans grand intérêt dans un deck aggro.

Note : 6/10

 

Construit : Il n’est pas dit qu’une 3/3 imblocable pour 3 soit jouable en standard. Ce bandit est loin d’être envisageable en T2.

Note : 0/10

Limité : Une bonne carte dans un jeu bleu-noir mais presque injouable ailleurs. A ne pas prendre trop tôt si vous n’être pas sûrs de vos couleurs.

Note : 6/10

 

Construit : Comme pour son homologue blanc, c’est une bonne carte de réserve qui peut éventuellement être joué Main Deck dans le format adéquat.

Note : 6/10

Limité : Une très bonne carte de début de partie qu’il sera impossible à gérer pour certains jeux. A drafter très haut.

Note : 8/10

 

Construit : Certainement l’un des moins bons arpenteurs édités. Cette Liliana n’est pas capable de se défendre seule le tour où elle arrive. C’est un anti-bête moyen et son ultimate* ne fait pas nécessairement gagner, loin de là. Elle est intéressante en miroir de contrôle donc sera probablement jouée en réserve de temps en temps.

Note : 2/10

Limité : Il faut surtout la voir comme un anti-bête qui peut produire un peu de card advantage si on arrive à la défendre. C’est une bonne carte même si elle n’a pas un impact aussi fort que la plupart des arpenteurs.

Note : 8/10

 

Construit : Cette Ombre Nantuko est un beaucoup trop lente pour le construit malgré le card advantage qu’elle produit.

Note : 1/10

Limité : Une carte intéressante pour un jeu mononoir mais quasiment inenvisageable ailleurs. Une carte probablement un peu trop lente et dont l’intérêt dans ce format où les bêtes sont déjà boostées par l’exaltation n’est pas évident.

Note : 4/10

 

Construit : Les auras sont rarement de bonnes cartes en construit, celle-ci coûte bien trop chère pour être jouée en standard.

Note : 0/10

Limité : Un moyen efficace de donner un second souffle à vos créatures de début de partie. L’exaltation peut vous permettre de profiter à fond du lien de vie.

Note : 7/10

 

Construit : Ce type de carte de défausse est généralement peu jouée car l’adversaire a le choix des cartes qu’il jette. Cependant c’est un moyen de faire du card advantage et parfois on en demande pas plus.

Note : 5/10

Limité : Une carte qui produit un peu de card advantage est rarement mauvaise, il est souvent plus intéressant d’attendre le moment où votre adversaire n’aura plus que deux cartes en main pour en tirer le maximum.

Note : 6/10

 

Construit : Un anti-bête éphémère et sans contrainte. Une arme de choix pour les jeux contrôles qui apprécieront sa polyvalence. Son coût un peu élevé fait qu’il ne sera pas forcément joué en 4 exemplaires.

Note : 9/10

Limité : Un excellent anti-bête qui a pour seul défaut de ne pas être facile à splasher, un très bon firstpick bien entendu.

Note : 9/10

 

Construit : Un très bon anti-bête de masse, un peu en dessous de Colère de Dieu car plus ou moins réservé aux jeux à très forte dominante noire et moins efficace contre les grosses bêtes. Il devrait être joué en standard dans les prochains mois.

Note : 8/10

Limité : Un bon moyen de raser la table. Il sera même parfois possible de faire survivre une créature boostée par l’exaltation. Un must pour les jeux contrôles, mais une carte qui vous pousse sur une stratégie dès le début de draft.

Note : 7/10

 

Construit : Un kill potentiel pour un jeu contrôle, on est loin du niveau du Titan des tombes. On devrait pouvoir trouver mieux.

Note : 4/10

Limité : Un thon volant qui tue des bêtes chez votre adversaire. Un spoiler bien entendu.

Note : 10/10

 

Construit : A moins que Wizards ne réédite Caveau des chuchotements, cette liche a peu de chance d’avoir un avenir en construit.

Note : 1/10

Limité : Fausse bonne idée.

Note : 1/10

 

Construit : Pourquoi payer 6 mana pour tuer une créature quand on peut payer 3 mana (Homicide) pour faire la même chose ?

Note : 0/10

Limité : Un anti-bête très lourd mais qui gère n’importe qu’elle bête. Il n’a pas sa place dans un jeu très agressif mais est un haut de curve plutôt bon dans un contrôle ou un jeu mid-range.

Note : 7/10

 

Construit : Une petite bête que l’on connait bien et qui fait du card advantage. Elle trouve sa place en construit de temps en temps, dans les jeux axés sur la défausse, qui peuvent rentabiliser une 1/1 ou qui peuvent déclencher plusieurs fois son effet d’arrivée en jeu.

Note : 5/10

Limité : Une source de card advantage qui permet de remplir la curve à 2. C’est globalement une meilleur carte dans un contrôle que dans un aggro.

Note : 6/10

 

Construit : Un moyen de réanimer un peu lourd, mais qui peut-être joué lorsque l’on en a vraiment besoin. C’est moins bien que Sacres de déterrement ou même une simple Zombification.

Note : 3/10

Limité : En limité, le fait de pouvoir réanimer une créature de l’adversaire est beaucoup plus intéressant qu’en construit. Une carte moyenne pour les jeux contrôle avec quelques bonnes cibles et quelques anti-bêtes, voir un peu de défausse.

Note : 5/10

 

Construit : C’est très loin de ce qu’on peut espérer pour 3 mana.

Note : 0/10

Limité : Une bonne créature agressive, qui appréciera d’être enchantée par une Marque du vampire. Elle est peut-être un peu trop fan de Twilight…

Note : 7/10

 

Construit : Un cousin du Spectre hypnotiseur qui lui est nettement inférieur. On peut imaginer qu’il soit joué de temps en temps si le format est suffisamment lent.

Note : 3/10

Limité : Une créature volante qui peut générer du card advantage est rarement une mauvaise carte. Contre un jeu qui bloque difficilement les créatures volantes, il peut vous offrir une victoire facile.

Note : 9/10

 

Construit : Un piocheur pas cher, son réel défaut, plus que les 2 points de vie payés, est de coûter 2 mana colorés. Il est donc obligatoire de jouer noir en couleur principale et de ne pas jouer de spell à un mana coloré dans l’autre couleur pour éviter les problèmes de stabilité.

Note : 8/10

Limité : Les deux mana colorés sont moins gênants qu’en construit. Une bonne carte pour tous les jeux noirs.

Note : 7/10

 

Construit : Même sans le défaut de ne pas pouvoir bloquer, elle serait difficilement jouable.

Note : 1/10

Limité : La présence de l’exaltation et d’aura comme Obscure faveur et Marque du vampire rend cette 1/1 pour B pas si mauvaise. A ne pas jouer dans tous les jeux noirs.

Note : 5/10

 

Construit : Il a déjà fait ses preuves par le passé. C’est un très bon vampire et un cauchemar pour les jeux aggro.

Note : 7/10

Limité : Il a généralement un poids considérable sur une partie s’il n’est pas géré très rapidement. La qualité des anti-bêtes de ce format fait qu’il ne sera pas aussi fort qu’en draft Zendikar. Mais c’est un firstpick de très grande qualité.

Note : 9/10

 

Construit : Il n’est jouable que dans Vampires mono-noir dans lequel il occupe une place importante. Reste à savoir si un deck Vampire sera jouable en T2 dans l’année à venir.

Note : 7/10

Limité : Une très bonne carte dans un jeu mono-noir, dans un bicolore il sera le plus souvent une 3/3 pour 4 difficile à jouer compte tenu de son coût de mana.

Note : 7/10

 

Construit : Son principal intérêt est peut-être d’être un bon moyen faire monter la loyauté de Liliana du voile. Elle peut potentiellement poser des problèmes à certains jeux contrôles mais elle ne sera probablement jamais jouée.

Note : 2/10

Limité : Une créature faible et un plan d’attaque très lent. Elle peut poser un vrai problème aux jeux contrôles et sera jouée régulièrement post-side.

Note : 4/10

 

Construit : Une très bonne carte de side contre réanimator pour les jeux aggro. Elle n’est cependant pas très flexible et ne sera probablement pas très jouée à moins qu’un jeu réanimator n’ait une place importante dans le format.

Note : 3/10

Limité : Une 2/2 pour B en éphémère est un très bon investissement. Mais son gros défaut est de ne pas arriver au tour 1 et même rarement dans les 3 premiers tours. C’est un bloqueur surprise pour les jeux contrôles mais il ne faudra probablement pas jouer cette carte dans vos jeux aggro.

Note : 4/10

 

Construit : Run for your lives !

Note : 0/10

Limité : Ni bon ni mauvais, une bête qui remplit la curve à 2 pour commencer à mettre la pression ou ne pas se laisser déborder en début de partie.

Note : 5/10

 

Construit : 7 mana c’est beaucoup. Généralement le temps que vous puissiez jouer ce sort, votre adversaire n’aura plus grand chose en main. Une carte de side, seulement envisageable pour le miroir de contrôle.

Note : 2/10

Limité : Le temps d’avoir 7 mana, Pourrissement cérébral aura le même effet. A éviter.

Note : 1/10

 

Construit : Un kill beaucoup trop lent pour le construit.

Note : 0/10

Limité : Il faut bien garder à l’esprit que les marqueurs restent même si la Gorgone quitte la table. C’est un kill très lent mais très difficile à gérer. Une fois les premiers marqueurs distribués, il est très difficile de revenir dans la partie.

Note : 9/10

 

Construit : La date de péremption est manifestement dépassée depuis longtemps.

Note : 0/10

Limité : Un haut de curve médiocre, qui ne sera joué que dans les decks où l’on aura pas réussi à trouver mieux. Une 23e carte dont il serait préférable de se passer.

Note : 4/10

 

Lexique

 

23e carte : Carte la plus faible d’un draft. Souvent une carte qui permet juste de « faire le nombre » et qu’on préférerait ne pas jouer.

4-off : Carte qui est jouée en 4 exemplaires dans un deck (souvent les cartes les plus importantes du jeu).

Cantrip : Carte qui fait piocher une carte pour se remplacer elle même.

Curver : Jouer dans le bon tempo pour une efficacité maximale.

Cut (passer le cut) : Lorsqu’on construit son jeu en limité, on doit, à la fin, sélectionner parmi quelques cartes celles qui seront jouées et celles qui ne le seront pas. Lorsqu’une carte est jouée après avoir été mise en balance avec d’autres, on dit qu’elle « passe le cut ».

Drop à 2 : Créature dont le coût converti de mana est de 2.

Evasion : Capacité qui permet à une créature d’éviter les bloqueurs, exemple : vol, protection, traversée de terrain, intimidation…

Filler : Carte moyenne dans un draft.

First Pick : Carte que l’on prend en première dans un booster en draft.

Fixeur : Carte qui permet de stabiliser la base de mana.

Free Win : Victoire facile et inéluctable obtenue dans les tous premier tours.

Hate-bear : Une créature à 2 mana qui affecte en particulier une couleur ou une stratégie, ex : Marcheur de feu kor ou Gaddock Teeg.

Legacy : Format ou presque toutes les cartes sont jouables, seules certaines cartes de mise ou dégénérées en sont bannies.

Lord : Créature qui boost toutes les bêtes de même type ou leur donne une capacité, c’est généralement une 2/2. (ex : Chef de guerre gobelinSeigneur de l’AtlantideArchidruide elfe)

Main deck : joué de base, par opposition aux cartes de réserve (sideboard en anglais).

Mass-Removal : Carte qui gère toutes les créatures en même temps.

Meule : Jeu qui cherche à tuer l’adversaire au deck, le nom tire son origine de la carte éponyme : Meule.

Pick : Une carte que l’on prend en draft

Ravland (ou Shockland) : Cycle de 10 terrains rare de l’édition Ravnica qui ont 2 types de terrains de base (ex : Tombe aquatique)

Stats : Statistiques, dans le sens ratio force/endurance/coût de mana.

Trick : Carte qui permet de surprendre l’adversaire en modifiant l’issue d’un combat, la cible d’un sort, etc.

Toolbox : Les jeux avec une « boîte à outils » sont ceux qui peuvent facilement aller chercher des cartes ou un type de carte (Créature, artéfact…) dont ils ont besoins.

Turbofog : jeu avec de nombreuses copies de la carte Brouillard ou d’équivalents, qui joue généralement des Mine rugissante et qui tue à la meule.

Tuteur : Carte qui permet d’aller chercher une autre carte dans sa bibliothèque.

Ultimate : Dernière capacité de certains arpenteurs : extrêmement puissant l’ultimate coûte de nombreux points de loyauté (ex : -9 : Nicol Bolas, planeswalker inflige 7 blessures au joueur ciblé. Ce joueur se défausse de sept cartes et sacrifie ensuite sept permanents).

Vanilla : Créature sans aucune capacité.

Wennie White : Archétype très classique à magic en construit comme en limité, c’est un deck monoblanc composé essentiellement de petites bêtes agressives.

posté par Magicovore le [25/07/2012]



<< Retour aux articles

Partenaires


ORA Jeux Ludis Factory cardmarket.com Les Armes de Légende