Pro Tour Magic 2015 et Team Revolution.

MAGIC - REPORTS - TOURNOIS
Mots-Clefs : Pro Tour (7) , standard (4) , Revolution (1) , Team (1) , Magic 2015 (1)

J’ai participé au Pro Tour Magic 2015 avec la Team Revolution cet été. Je vous propose donc de découvrir ce qu’est une team professionnelle de Magic à travers Revolution, ainsi qu’un petit report du dernier Pro Tour de la saison.

 

Don’t you know? Talkin ’bout a Revolution

La révolution, ça n’est pas juste le mouvement d’un astre autour d’un autre, un truc qui a eu lieu en 1789 ou un tube de Tracy Chapman. A Magic, Revolution est le nom de l’une des meilleures teams actuelles sur le circuit pro.

 

Une Team, pourquoi faire ?

 

Magic est une discipline individuelle, mais il est extrêmement difficile de tester efficacement tout seul ou même à deux ou trois. Si un format construit était composé de deux ou trois decks, trouver la meilleure version de ceux-ci ne serait pas excessivement compliqué. Mais lorsque l’on prépare une compétition comme un Pro Tour, on doit tester et améliorer une dizaine de jeux, voir en créer de nouveaux. Pour cela, il faut se réunir et se répartir les tâches, c’est avant tout pour ça que des teams sont constituées. Il faut par ailleurs être huit pour drafter, et discuter du format de draft est primordial pour bien se rendre compte de la puissance des cartes et des différents archétypes. Les joueurs disputant un Pro Tour se regroupent donc généralement en team pour optimiser leur préparation et leur chances de victoires.

 

Made in America

 

Depuis quelques années, la scène compétitive est dominée par les teams professionnelles américaines. Celles-ci regroupent les meilleurs joueurs du monde et sont les premières à avoir abordé Magic comme un sport collectif de haut niveau : avant un Pro Tour, les joueurs qui les constituent se regroupent et testent pour tenter de trouver la meilleure version du meilleur jeu pour le Pro Tour. Cette organisation paie : depuis 3 ou 4 ans, les teams ChannelFireball et StarCityGames trustent une bonne partie des places en top8 de Pro Tour.

 

Qui sont les révolutionnaires?

 

Depuis le PT Montréal, Raphaël Lévy et sa clique testent en team, même si le nom Revolution n’est apparu qu’à Dublin quelques mois plus tard. A ces débuts, la team était composée essentiellement de joueurs français ayant gagné un PTQ auxquels s’ajoutaient les Hall of Famer Raphaël Levy et Guillaume Wafo Tapa, ainsi que l’américaine Melissa de Tora (top8 au PT Montréal). Le plus gros succès de la team est sans conteste le Pro Tour Dublin où trois de ses treize joueurs ont atteint le top8 : Jérémy Dezani (vainqueur), Pierre Dagen (finaliste) et Guillaume Wafo Tapa (¼ finale).

31rc3-Marianne_tableau

L’équipe a évoluée au fur et à mesure et est aujourd’hui plus petite et plus internationale qu’à ces débuts. Lors du Pro Tour Portland, elle était composée de quatre frenchies :

  • Raphaël Levy (Hall of Fame et level Platinium)
  • Jérémy Dezani (Player of the Year)
  • Pierre Dagen (level Gold)
  • Timothée Simonot (level Gold)

trois américains :

  • Mélissa de Tora
  • Brad Nelson
  • Vidianto Wijaya

un suédois :

  • Joël Larsonn

un italien :

  • Samuele Estratti

et un chypriote :

  • Daniel Antoniou

 

La team Revolution qui disputera le prochain Pro Tour à Hawaï devrait être sensiblement la même.

 

 

Pro Tour Magic 2015

 

Le Pro Tour Magic 2015 a eu lieu à Portland. Les formats étaient le Standard et le Draft M15.

 

Le draft

 

Drafter une édition de base signifie généralement revenir aux bases du draft. En draft Théros, il fallait prendre le contrôle du champ de bataille avec un monstre boosté via les bêtes Grâce ou rendu Monstrueux et le protéger. A défaut, il fallait être capable d’empêcher l’adversaire d’atteindre cet objectif. Plus tard dans la saison d’autres mécaniques sont venues modifier les archétypes, Incursion dans Nyx allant jusqu’à créer des decks Constellation très synergique. Avec M15, les synergies sont globalement moins importantes, il faut donc se concentrer sur la courbe de mana, les anti-bêtes, l’évasion (c’est à dire les capacités comme le vol ou l’intimidation) et le Card Advantage. La qualité individuelle des cartes est l’élément le plus plus important du draft, il est donc crucial de bien suivre les signaux pour drafter les couleurs délaissées par les autres joueurs.

La capacité Convocation incite à drafter beaucoup de créatures pour pouvoir jouer des sorts puissants dès le tour 4 ou 5. L’une des particularité du format est que la commune Esprits triplets est nettement plus forte que n’importe qu’elle autre commune et que la plupart des uncos. Le blanc est donc privilégié et il faut drafter un jeu capable soit d’intégrer Esprits triplets, soit de se battre correctement contre via des cartes comme Nébulosité putride.

M15_40

 

Le standard

 

Le Standard n’était pas très excitant, M15 apportant très peu de nouvelles cartes, les jeux majeurs du formats étaient déjà connus et les chances pour qu’un nouveau deck émerge étaient faibles. Dans un premier temps, nous avons mis à jour les jeux importants avec les quelques nouveautés : Signature de sang et Urborg, tombe de Yaugzebul sont venus rejoindre les jeux dévotion noir tandis que les painland prenaient leur place dans Burn, Blanc-noir et Jund. Nous avons ensuite essayé de créer des decks autour de Corde d’adjuration et Nissa, éveilleuse de mondes, deux cartes avec un énorme potentiel mais qui devront probablement attendre la rotation pour s’exprimer pleinement. Nous sommes vite arrivés au constat qu’aucun deck ne se détachait vraiment. Une partie de la Team testait différentes variantes de contrôle tandis que les autres travaillaient sur monorouge aggro avec les nouvelles armes à disposition : Maître plébéien gobelin et Activer les flammes. Les jeux contrôles se sont avérés décevants mais le monorouge donnait satisfaction malgré l’habituelle irrégularité des jeux all-in. La quasi-totalité de la team a opté pour Monored qui s’est avéré être un très bon choix contre les nombreux mononoirs présents sur le tournoi.

Le deck : Monored

M15_145

 

Les résultats

 

Le dernier Pro Tour de la saison est souvent celui de la dernière chance pour les joueurs qui se sont donnés des objectifs précis comme atteindre un level pro ou devenir capitaine de leur pays à la World Magic Cup. Même si sa 9e place est frustrante, elle permet à Jérémy Dezani de décrocher le titre de Player of the Year malgré le retour d’Owen Turtenwald qui finit juste devant lui et le prive de top8. Raphaël Levy à largement obtenu les deux points dont il avait besoin pour finir l’année Platinium. Melissa de Tora décroche son billet pour Hawaï grâce à son top25, tandis que Brad Nelson et Joël Larsonn, qui avaient déjà assuré le niveau Gold avant le tournois, empochent quelques dollars. Pierre Dagen, qui avait bien démarré la quinzaine en atteignant le top8 au Grand Prix Boston, ne passe pas en jour 2 et termine la saison avec 44 points, soit un de moins que le minimum requis pour être Platinium… Magic est parfois cruel ! A l’opposé, je suis certainement le joueur de la team pour qui le Pro Tour aura été le plus bénéfique : non-qualifié et sans level Pro avant le GP Milan, je me retrouve Gold grâce à ma 12e place à Portland, de loin mon meilleur résultat en Pro Tour.

 

Le top8

 

Le top8 du pro tour était à la fois très varié et sans surprise : aucun jeu nouveau si ce n’est un Jund planeswalker qui est une évolution de Jund monsters. Le vainqueur, Ivan Floch, est l’un des joueurs européens les plus régulier au plus haut niveau et son jeu Blanc-Bleu contrôle rend un dernier hommage à la carte Révélation du Sphinx avant sa sortie du Standard qu’elle aura marqué pendant deux ans en étant la meilleure carte de contrôle depuis Jace, le sculpteur d’esprit. A noter que son adversaire en finale, Jackson Cunningham (au commande d’un jeu Blanc-Vert aggro), fait une entrée fracassante sur le circuit pro en terminant deuxième de son premier Pro Tour.

 

floch_winner

 

Saison 2013-2014 : le bilan

 

Globalement ce Pro Tour vient conclure une année extraordinaire pour les français du circuit pro, portés par Jérémy Dezani et Raphaël Lévy, avec notamment :

_victoire à la world magic cup

_victoire au Pro Tour Dublin avec trois joueurs en top8

_victoire au Grand Prix Milan

_titre de Player of the Year

_intronisation de Guillaume Wafo Tapa au Hall of Fame

_2 Platinium, 3 Gold et un Silver

_et de nombreux top8 de GP.

 

Il n’y a plus qu’à espérer que l’année prochaine soit aussi fructueuse! Si le circuit pro vous fait rêver, testez en team et venez vous confrontez aux meilleurs joueurs français sur les PTQ et les GP.

A bientôt sur les tournois!

 

Timothée Simonot

posté par Magicovore le [18/08/2014]



<< Retour aux articles

Partenaires


ORA Jeux Ludis Factory cardmarket.com Les Armes de Légende