Bienvenue visiteur, pour poster sur ce forum vous devez vous enregistrer.
Présentations Flux RSS Recherche
Pages : 1
Le Side - Réserve - : comment le construire?
Barbarus
Modérateur
Messages : 3919


haut haut de page
Le Side - Réserve - : comment le construire? posté le [26/11/2011] à 10:00

En ce jour, je prend mon petit clavier pour essayer de vous transmettre une partie de ma petite expérience concernant MTG et nous allons essayer de nous focaliser sur une partie souvent malmenée par les débutant lorsqu'ils construisent leur deck, à savoir : la réserve (ou "sideboard" en VO, et c'est probablement sous le terme que vous retrouverez le plus souvent des références à la réserve, à savoir le "side").


1) Side : kézako?


Tout d'abord, comme tout les aspects de MTG, cette partie est couverte par des règles. il s'agit ici de la règle 100.4. Je vous ferais grâce des parties en format multijoueurs (si vous voulez plus d'info, n'hésitez pas à me contacter par MP ou sur le lien qui sera donné à la fin de cet article pour que je complète cette partie là…) et vais me concentré sur l'aspect individuel de la chose.


Ensuite, il y a deux cas de figure concernant la réserve :

– dans les formats construits (celui où vous venez avec vos decks maison), vous avez droit à une réserve de 15 cartes maximum. Attention, que ce soit dans le deck ou dans votre réserve, vous ne pouvez avoir, au total, plus de 4 exemplaires de la même carte (sauf exception notable). Attention également, si "le sideboard est optionnel" (vous pouvez donc venir sans Réserve dans votre deck), si vous décider d'en utiliser un il doit contenir entre 1 et 15 cartes.

– dans les formats limités (ceux où vous venez avec vos sous et les mains dans les poches), votre réserve se compose de l'ensemble des cartes que vous aurez obtenues…

Détail important, la Réserve n'est pas une "zone" définie par les règles de MTG (au sens du cimetière par exemple…) : ainsi, elle se situe bien "hors de la partie"…


Pour finir, la règle précise également que le Side sert à "modifier son deck entre les manches d’un match."…

Attention donc, il s'agit bien de "modifier son deck entre les manches", pas "entre les matchs". Ainsi, si vous avez sidé (cad., utilisé des cartes de votre side pour renforcer votre deck entre deux manches) 5 cartes lors de la seconde manche contre un joueur Y, quand vous débuterez votre match contre le joueur Z, votre deck devra être redevenu le même qu'au début de votre tournois et de votre match contre Y. Vous devrez donc "désider" (cad., retirer les 5 cartes qui venaient de votre réserve pour les remplacer par les 5 dont elles avaient pris la place) entre chaque match.

Notez que cette règle est surtout valable lors des tournois construit, bien moins lors des limités (je l'ai jamais vu respectée lors d'une AP par exemple…). Mais bon, la règle officielle est celle décrite précédemment.


2) Le side, à quoi ça sert?


"A faire joli, comme pour toutes règles biscornues de Magic?"… Non, pas vraiment…

Je vais partir de l'exemple concret de deux de mes decks (attention, les decks ne sont pas forcément des decks parfaits et non-criticables, loin de là, mais ils me serviront de base concrète sur laquelle asseoir mon argumentation). Retenez juste une chose : la réserve est un élément au moins aussi primordiale que votre deck : vous devrez même parfois passer plus de temps sur votre réserve que sur votre deck… Croyez moi, le temps investie en vaudra largement la peine en terme de résultat final! Vous vous rendrez également compte avec le temps que 15 cartes, c'est extrêmement peu (si si, vous verrez…)… D'où la nécessité de bien les choisir!


2.a : le side comme réserve anti-deck


Soyons tous objectifs : nos decks ne peuvent espérer vaincre l'ensemble des decks imaginés par les constructeurs déments, vicieux et diaboliques (si si, au moins…) que sont nos adversaires…

Je vous invite donc à aller jeter un œil sur mon deck Sombre Blancheur.

Comme vous pouvez le voir assez rapidement, contre tout ce qui est à base de bestiole, ce deck n'a en général pas trop de difficultés…

En revanche, il peine beaucoup contre d'autre type de deck, comme combo ou full blast (avoir un Retour au pays pour lutter contre une Foudre ou contre une Vrilles d'angoisse stormée à fond , c'est mignon mais pas top…).

Que faire? Modifier le main-deck (c'est-à-dire le deck que je vais jouer à chaque partie)? Si je le fais, je ne suis plus dans l'esprit de mon deck (anti-créature powa!), je ne joue plus des cartes clefs de mon deck et, surtout, je perd en puissance contre les decks sur lesquels je suis censé rouler normalement, sans pour autant avoir la certitude que les changements apportés vont me permettre de gagner plus facilement contre les decks qui me battaient et contre ceux contre lesquels je suis censé gagner… Ce n'est donc pas la bonne option.

J'ai donc choisi de me créer une réserve. Celle-ci a beaucoup évolué, et elle évoluera encore, depuis que ce deck a été créé. Il est donc impératif de toujours suivre les sorties d'extension afin de toujours voir s'il n'existe pas mieux que ce que vous avez choisi…

Alors, penchons nous sur ma réserve. Au jour où j'écris ce texte, elle contient :

– 3 Aiguille à sectionner : très utiles pour contrer les capacités activées des cartes pénibles de votre adversaire. Par exemple,si vous nommez Usine de Mishra, les decks landstill (avec quasiment que des manland pour tuer et se servant de Immobilisation pour s'assurer que l'adversaire fasse piocher) seront bien embêtés… Pourquoi 3 et pas 4? Parce que c'est TRES utile contre certains decks, mais complètement inutile contre d'autres… Donc, en me privant d'une aiguille sur les 4, je garde des chances raisonnables de la piocher, mais surtout, je garde un slot de disponible en réserve pour d'autres cartes.

– 2 Extirpation… J'en vois déjà sourire : "ouai, l'autre, il en joue deux en maindeck et deux en side…" Justement, j'en joue deux en main deck car cette carte est relativement puissante et toujours utile… Quand j'en ai marre qu'on me gère mes bestioles à coup de Retour au pays, il peut être intéressant de virer les 3 restant de l'adversaire (c'est rare qu'il n'en joue qu'un… très rare…). Mais en mettre 4 dans le deck, c'est également se priver de 2 slots pour mettre d'autres moyens de gestion et/ou de kill… Après quelques mois de test, j'ai trouvé cet équilibre pour le maindeck : 2, ça suffit… "oui mais", pourquoi en rajouter deux en réserve? Là, ça vient d'une nécessité… J'ai déjà vu des deck combo commencer à me tuer, mais el faire en deux fois (si si, ça arrive), où d'autres dépendre de cartes se trouvant dans le cimetière où d'accélérateurs momentanés étant mis au cimetière… Et là, pouvoir en avoir 4 dans le deck lors de la seconde manche, c'est primordial! D'où la présence du reste du playset en side…

– 1 Extraction crânienne : pourquoi1? Pourquoi cette carte? Et pourquoi ces questions? Oui, je me le demande aussi… Pour les questions, parce que pour la présence de cette carte, je sais ce qu'elle fait là… Elle a le même intérêt qu'extirpation car son effet est diablement proche de celui de sa petite frangine de Chaos Planar… Mais, elle ne dépend pas de ce qu'a votre adversaire dans son cimetière : vous pouvez donc la jouer n'importe quand, sans tenir compte de ce qu'à déjà joué votre adversaire… En revanche, vu son CCM, on ne peut pas compter que sur elle ni même penser que c'est elle qui va retourner rapidement la partie… Donc, en 1 exemplaire pour l'avoir mais pour ne pas prendre le risque de devenir trop lent… Après, y'a une autre explication, moins objective, c'est une carte qui compte parmi mes cartes fétiches (première rare foil ouverte, dans un de mes premiers boosters)… Donc, je la mettrais "presque" sans autre raison (qui a dit qu'un joueur devait être objectif???).

– 2 Cercle de protection : rouge : idem, pourquoi cette carte et en ce nombre d'exemplaires? Tout simplement parce que mon deck peine contre un deck mono blast… Donc, cette carte est tout indiquée… Elle l'est également contre un deck rouge à base de petites créatures vertes de peau et bien teigneuses : les gobelins… Donc, ça me protège… mais cette carte a un coût d'activation qui peut vite me ralentir : donc il m'en faut, mais pas trop… Y'a d'autres cartes pour gérer les blast (elles vont venir), mon deck gère les bestioles… C'est plus un atout supplémentaire contre ce type de deck qu'une nécessité. En revanche, il y a une carte à laquelle ces deux cartes font TRES mal, c'est Progénitus : elles ne ciblent pas et le progé. est rouge (entre autre…). Dommage pour lui, tant mieux pour moi!

– 2 Désenchantement : comme les extirpations, en regardant mon deck, vous en verrez 1 autre (et un désenchant-like en la carte Aura de silence). Avec les deux en main deck, je peux commencer à gérer les artefacts pénibles… Et si je perd à cause d'eux, beinh, après side, je suis mieux équipé pour lutter contre eux… Pourquoi pas 3 en réserve? Parce que le slot économisé me permet de jouer autre chose, de plus important contre d'autres decks…

– 2 Halo serti de runes : la carte ultime contre les decks n'ayant qu'un seul moyen de kill (bon, sauf lorsqu'ils s'attaque à la biblio, faut être honnête)… Mais bon, les decks à base de déluge/storm ciblant, ceux dépendant d'une bestiole ou d'un manland bien précis… etc. Enfin, bref, c'est très bon contre certains decks, assez mauvais contre d'autres… Mais quand vous gérez papy pour :mblanc: :mblanc: , c'est assez jouissif (si si, je vous assure…).

– 3 Ligne ley de vertu (un upgrade de Masque d'ivoire que je jouais auparavant). Beinh, là, c'est pareil : vous tordez pas mal de decks ayant besoin de vous cibler pour remporter la partie et, avec un peu de chance, ça vous coûtera même :m0: … Que demander de plus… En revanche, c'est inutile contre certains decks (dredge par exemple…), donc x3, ça me semble est un chiffre correct…

-> Comme vous le voyez, la présence et le nombre de chaque carte est pensé, réfléchis, argumenté… Ne pensez pas que c'est fait uniquement pour la rédaction de cet article : c'est fait en amont, alors même que je construit la réserve…


2.b : la réserve comme boîte à outil (ou "toolkit")


Bon, nous venons de voir que le but premier de la réserve est de combler les manques d'un deck. Mais est-ce la seule option?

Je vais vous présenter ici mon deck Die in the Sliver's hands et sa réserve (actuelle lors de l'écriture du post). Comme vous le voyez, lui a une réserve construite d'une toute autre manière : toutes les cartes (sauf une) ne sont présente qu'en un seul exemplaires… Alors même que certaines sont présentes en 3 exemplaires dans le deck…

Alors, pourquoi?


En fait, une partie de la stratégie de ce deck repose sur la carte Souhait vivant… Celle-ci annonce, dans son texte mis-à-jour :


Vous pouvez choisir une carte de créature ou de terrain que vous possédez en dehors de la partie, révéler cette carte et la mettre dans votre main. Exilez le Souhait vivant.


Comme nous l'avons vu précédemment (cf partie 1 de l'article pour les gens un peu tendance RedFish comme moi…), la réserve est bien située hors de la partie. Donc, via un souhait, je peux aller chercher des cartes dans ma réserve…

L'idée de ce deck est donc d'avoir accès, via les souhaits, à un ensemble de créatures devant permettre au deck de s'adapter face à tout ce que peut lui envoyer l'adversaire…

Bon, dans les faits, je peine énormément face à combo, mais là n'est pas la question… Penchons-nous donc sur ces 15 cartes et essayons de comprendre le pourquoi de leur présence. Rappelons-nous également que, du fait des 4 souhaits, nous pouvons "presque" considérer que nous avons accès à 4 exemplaires de ces cartes en maindeck… "presque" parce que, une fois sortie de la réserve, la carte ne s'y trouvera plus, donc elle ne pourra pas être à nouveau récupérer… Et surtout, pour certaine cartes clefs, ça permet "presque" d'en avoir 7 exemplaires : 3 dans le decks + 4 exemplaires représentés par les souhaits… Alors, cette réserve?

– 1 Slivoïde harmonique : vient compléter celui qui se trouve dans le deck… c'est une carte clef contre les decks modularité ou affinité, qui plie pas mal de parties… Mais contre les autres decks, c'est TRES TRES moyen, d'où sa présence restreinte.

– 1 Slivoïde cristallin : vient compléter les 2 autres du deck… une carte "juste" abusée… Au point que j'ai de moi-même, vu les réactions de mes adversaires, limité son nombre… Mais avoir toutes ses créatures avec le linceul, ça limite vraiment les possibilités adverses…

– 1 Slivoïde cuirgemme : qui complète le playset… C'est juste l'une des cartes qui assure la base du deck : il est donc vital de pouvoir aller la récupérer rapidement pour la jouer et s'assurer ainsi de la stabilité de la base de mana du deck…

– 1 Reine des slivoïdes : ce n'est pas LA carte à aller récupérer prioritairement mais bien celle que l'on va chercher quand on est bien posé sur la table avec toutes ses créatures et qui termine le travail engagé par les autres…

– 1 Suzerain slivoïde : l'autre carte clef du deck, à aller chercher rapidement pour avoir également accès à la toolkit qu'est le deck… Pourquoi pas de playset dans le deck? Parce que c'est légendaire… tout simplement…

– 1 Slivoïde des laîches : carte clef du deck, en association avec le cristallin, vous obtenez des régénérantes inciblables… C'est en général assez pénible pour l'adversaire, moins pour vous… En revanche, l'effet boost intégré est un plus assez appréciable…

– 1 Slivoïde d'essence : vu le coût en PV de la mana base, c'est toujours utile de recharger les PV… De plus, contre certains decks à base de grosses bêtes, ça peut permettre de mettre la mort très rapidement à l'adversaire : "tu m'attaque, je bloque, non seulement je perd pas de PV, mais j'en gagne…". Soyons honnêtes, ça énerve… C'est pas vital comme carte, mais ça peut le devenir…

– 1 Slivoïde de garde : toujours utile pour débloquer des parties compliquée… Avoir la protection empêche également d'être bloqué… C'est fun, non?

– 1 Slivoïde ailé : quand l'attaque au sol semble condamnée, c'est pas grave, on passera par les airs… Et des 7/7 volantes pour :m5: , j'en connait pas des masses…

– 1 Slivoïde hibernateur : la carte que j'utilise le moins, mais qui est bien utile contre les Colère de Dieu de toutes couleurs… Là où le cristallin et le des laîches ne peuvent plus rien faire pour mes pressssieuuux sliv', lui pourra faire quelque chose moyennant quelques PV… Inutile dans tous les autres cas, d'où sa présence en side uniquement…

– 1 Slivoïde changeant : carte de kill potentiel, mais au CCM trop élevé pour être en maindeck… Je préfère avoir piocher d'autres cartes me permettant de m'installer avec de piocher ce kill…

– 1 Slivoïde nécrotique : pour gérer les permanents épargnés par le harmonique (qui vient de dire les arpenteurs?). Mais le sacrifice demandé est un coût par trop inutile pour que je prenne le risque de le jouer en maindeck… Je m'adapte, mais je ne suis pas dépendant de mes adaptations…

– 2 Slivoïde enraciné : la seule carte présente en 2 exemplaires dans le side… Pourquoi 2? Parce que, contre les decks contrant, ça se passe généralement ainsi : première manche, le gars ne contre pas le souhait, mais les sorts de slivoïdes que je vais jouer… Donc, je joue le souhait, vais récupérer l'enraciné, je le joue et je souris (partie la plus importante quand le gars réalise qu'il aurait du contrer le souhait…). Mais, seconde manche, le gars contre systématiquement tous les souhaits… D'où l'importance de pouvoir en inclure un en main deck… Celui-là n'est jamais attendu, et il fait toujours plaisir… toujours…

– 1 Légion de slivoïdes : pour pouvoir moi aussi jouer à "kikalaplugross" avec ces créatures…. Contre des gros decks verts à base de gros thon, jouer cette carte finie la partie généralement : "Tu as un Envahissement? J'ai mieux…"


-> Vous voyez donc ici une autre utilisation de la réserve : au lieu de vous permettre de vous adapter entre les manches, celle-ci fait partie intégrante du deck et constitue une prologation de celui-ci visant à lui assurer une meilleur adaptabilité. Une fois de plus, la réserve a été construite dans l'optique du deck, mais la présence et le nombre de chaque carte a été pensé, réfléchi…


2.c : la réserve comme plan B

Bon, là, je vais être direct, j'ai pas de plan b… Enfin, si, dans mes decks, mais j'ai aucun deck monté autour d'une réserve visant à offrir un plan B au deck. Donc, pas d'exemple personnel à vous proposer…

Mais l'important est qu'ici vous compreniez la logique de la chose… Imaginons que je joue un deck mono-rouge bardé de blast… Lors de la première manche, mon adversaire s'en rend compte et, souhaitant me piéger, il side 4 Ligne ley de vertu en lieu et place de ses Colère de Dieu et vire ses 2 autres anti-créatures pour mettre des anti-blast ( type "contre d'éphémère" par exemple)… Si moi, de mon côté, je déside 15 blast et que je les remplace par 15 créatures qui se trouvaient dans ma réserve, je me retrouve dans une nouvelle manche qui semble d'assez bon augure pour moi : mon adversaire a retiré ce qui était gênant pour mes bestioles et a mis en place des protection inutiles contre mes créatures…


Attention toute fois, ce deck est assez risqué à monter : vous devez faire le pari que votre adversaire va retirer des cartes qui sont gênantes pour votre plan B, mais de ça, vous ne pourrez jamais en être certains… A vous de voir si vous êtes bon en bluff ou pas…


3) Conclusion (comment ça, "enfin"?)


Le but de cet article n'est pas de vous montrer des Réserves parfaites (les miennes étant entièrement critiquables…), mais surtout de vous montrer les mécanismes à mettre en place lorsque vous construisez votre réserve… Ainsi, il est nécessaire de bien connaître son deck, ses lacunes et, suivant les decks adverses, la stratégie que vous comptez mettre en place, pour pouvoir en monter une qui tienne la route. La présence de chacune des 15 cartes doit être réfléchies, pesée… Vous pouvez, à l'exemple de la Légion de slivoïdes de mon deck sliv' ou de mon Extraction crânienne, faire des choix pour le fun… Rien ne vous en empêche… mais il faut alors en avoir conscience…


Dîtes-vous bien que ces 15 cartes peuvent faire la différence entre la victoire et la défaite : à vous de ne pas les sous-estimer.


Bon jeu à tous!


Barbarus


« If I do, it’s God’s will, if I don’t then God will » (Paul Elstak in God’s Will)
« L’anarchie ouvre les abîmes, mais c’est la misère qui les creuse… Vous avez fait des lois contre l’anarchie, faîtes des lois contre la misère » (Victor Hugo)
« Y’a pas de question bête à Magic… » (Barbarus)

Barbarus
Modérateur
Messages : 3919


haut haut de page
Le Side - Réserve - : comment le construire? posté le [26/11/2011] à 10:04

Pour réagir à cet article, demander des précisions et ou d'autres points, c'est ici.


Barbarus


« If I do, it’s God’s will, if I don’t then God will » (Paul Elstak in God’s Will)
« L’anarchie ouvre les abîmes, mais c’est la misère qui les creuse… Vous avez fait des lois contre l’anarchie, faîtes des lois contre la misère » (Victor Hugo)
« Y’a pas de question bête à Magic… » (Barbarus)

jey
Team
Lotus Noir

Messages : 130


haut haut de page
Le Side - Réserve - : comment le construire? posté le [26/11/2011] à 11:07

Votre aimable serviteur s'était fendu d'un article assez complet dans le lotus noir N°126.

Peut-être qu'en demandant à la rédaction, on peut en faire un petit article sur le site.


Contact…. !

Barbarus
Modérateur
Messages : 3919


haut haut de page
Le Side - Réserve - : comment le construire? posté le [26/11/2011] à 13:18

C'est pas pour dénigrer le taf effectué dans le LN, loin de là (d'ailleurs, je m'en suis inspiré pour certains points…). Mais il me semblait important d'en avoir un directement accessible sur le site pour les nouveaux (qui n'ont pas accès aux anciens n° de LN) et surtout pour faire un petit rappel pouvant aider (parce que, quand je vois certains sides dans les proposition de deck sur le site, je doute que les créateurs aient eu accès à ton article… Ou alors, ils n'ont fait que le survoler ou n'en ont rien retenu…).


En tout cas, ton article était bien plus complet que le miens si ma mémoire est bonne… Donc, peut-être voir si tu ne peux pas mettre le tien en article sur le site… Mon "article" pouvant rester ici en attendant, pour faire rappel…


Barbarus


« If I do, it’s God’s will, if I don’t then God will » (Paul Elstak in God’s Will)
« L’anarchie ouvre les abîmes, mais c’est la misère qui les creuse… Vous avez fait des lois contre l’anarchie, faîtes des lois contre la misère » (Victor Hugo)
« Y’a pas de question bête à Magic… » (Barbarus)

Pages : 1

Partenaires


ORA Jeux Ludis Factory cardmarket.com Les Armes de Légende